ODPC-CNQSP | 09 83 73 00 17 | contact mail

ORGANISME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU - COLLÈGE NATIONAL POUR LA QUALITÉ DES SOINS EN PSYCHIATRIE

PROGRAMME DPC

Prenez connaissance de la légende pour faciliter votre recherche puis
cliquez sur l'intitulé d'un programme pour plus de détails et pour vous inscrire

LÉGENDE
Ouvert au paramédicaux
Lié à un congrès
Pédopsychiatrie
DPC intégré
Psychiatrie adulte
DPC savoirs
DPC pratiques
DPC gestion des risques
Revenir à la liste

AFP 2021 : Ethique et psychiatrie : le consentement

Ref OGDPC : 15872100079-S1
Titre : AFP 2021 : Ethique et psychiatrie : le consentement
Lieux du congrès : AQNDC – Salle de conférence – 92bis boulevard du Montparnasse 75014 PARIS
Date de début de programme : 24/09/2021
Date de fin de programme : 24/09/2021
Inscription et prise en charge : La prise en charge du programme dépend de votre mode d'exercice... [en savoir +]

MODALITES DE PRISE EN CHARGE.

La prise en charge du programme incluant l'inscription au congrès et l'analyse des pratiques permettant la validation de vos obligations annuelles de DPC dépend de votre mode d'exercice :

Pour les libéraux : le montant de l'inscription de 665 € est pris en charge par l'OGDPC une fois le programme de DPC finalisé et validé. Seul un chèque de caution de 0 € non encaissé vous sera demandé.

Pour les hospitaliers : le montant de l'inscription de 665 € est pris en charge par votre établissement après accord préalable du service formation dans le cadre d'une convention de DPC.

INDEMNISATION SUPPLEMENTAIRE PAR L'OGDPC POUR LES PROFESSIONNELS LIBERAUX :

Une fois le programme finalisé et validé, l'OGDPC vous verse directement une indemnité complémentaire de 315,00 €.

 

N'hésitez pas à contacter le CNQSP pour plus d'informations.

Civilité : *
Nom : *
Prénom : *
N° RPPS : -> Trouver votre n° RPPS sur le site de l'ordre des médecins.
E mail : *
Téléphone : *
* champs obligatoires

En cas de problème : nous contacter par mail ou 09 83 73 00 17

Objet : Programme de DPC n° 15872100079-S1 : AFP 2021 : Ethique et psychiatrie : le consentement. Ce programme est destiné à vous permettre : Cette action DPC a pour objectifs principaux de :

- Définir le consentement aux soins, savoir identifier la relation asymétrique qu’il peut impliquer et reconnaître le risque d’une relation d’emprise. - Définir le consentement éclairé et rappeler les indications.

- Définir les différents soins sous contrainte, en rappeler les cadres légaux, en identifier les limites.

- Connaître la dimension juridique des atteintes au consentement dans les questions de violences conjugales et sexuelles. Rappeler les peines encourues, les délais de prescription.

- Comment juger de la validité des témoignages, d’autant qu’ils peuvent être rétrospectifs ?

Quelles sont les techniques de recueil des informations et les indices qui permettent de les valider ?

Quelle est la charge de la preuve ?

Quelles sont les places respectives des enquêtes judiciaires, des expertises psychologiques et du psychiatre traitant ?

Ces questions sont importantes pour que le praticien, parfois pris dans des dynamiques perverses, puisse apprécier la psychopathologie de son patient et répondre aux demandes de certificats médicaux.

- Comment évaluer les capacités de jugement et de délibération d’un adolescent soumis aux pressions d’un autre qui a une ascendance de quelque ordre qu’elle soit, comme l’a souligné le récent débat de la loi sur le consentement des mineurs ?

- Qu’en est-il de ces jeunes préadolescents qui ne consentent pas à leur genre ?

Là, encore, il nous arrive de plus en plus fréquemment d’être interpellé. Dans notre rôle d’accompagnement de l’adolescent ou de sa famille, nous devons prendre en compte la complexité d’une situation dans laquelle, au-delà des données médicales et physiologiques, vient toujours se lover une conception éthique de l’humain, ainsi que notre propre consentement à ces évolutions Programme de la formation : Objectifs :
Cette action DPC a pour objectifs principaux de :
- Définir le consentement aux soins, savoir identifier la relation asymétrique qu’il peut impliquer et reconnaître le risque d’une relation d’emprise.
- Définir le consentement éclairé et rappeler les indications.
- Définir les différents soins sous contrainte, en rappeler les cadres légaux, en identifier les limites.
- Connaître la dimension juridique des atteintes au consentement dans les questions de violences conjugales et sexuelles. Rappeler les peines encourues, les délais de prescription.
- Comment juger de la validité des témoignages, d’autant qu’ils peuvent être rétrospectifs ? Quelles sont les techniques de recueil des informations et les indices qui permettent de les valider ? Quelle est la charge de la preuve ? Quelles sont les places respectives des enquêtes judiciaires, des expertises psychologiques et du psychiatre traitant ?
Ces questions sont importantes pour que le praticien, parfois pris dans des dynamiques perverses, puisse apprécier la psychopathologie de son patient et répondre aux demandes de certificats médicaux.
- Comment évaluer les capacités de jugement et de délibération d’un adolescent soumis aux pressions d’un autre qui a une ascendance de quelque ordre qu’elle soit, comme l’a souligné le récent débat de la loi sur le consentement des mineurs ?
- Qu’en est-il de ces jeunes préadolescents qui ne consentent pas à leur genre ? Là, encore, il nous arrive de plus en plus fréquemment d’être interpellé. Dans notre rôle d’accompagnement de l’adolescent ou de sa famille, nous devons prendre en compte la complexité d’une situation dans laquelle, au-delà des données médicales et physiologiques, vient toujours se lover une conception éthique de l’humain, ainsi que notre propre consentement à ces évolutions Durée : 7 heures Dates : le vendredi 24 septembre 2021 Publics concernés : Libéraux
Salariés en centres de santé conventionnés
Salariés des établissements de santé et/ou des établissements médico-sociaux
Autre salariés Formateurs : Geneviève FRAISSE
Jean-Jacques KRESS
Marie DOSÉ
Daniel SOULEZ-LARIVIÈRE
Kevin ROSSINI
Paul BENSUSSAN
Catherine LE MAGUERESSE
Agnès CONDAT Lieu de déroulement du stage : AQNDC – Salle de conférence – 92bis boulevard du Montparnasse 75014 PARIS Moyens pédagogiques et techniques : Salle avec video-projecteur
Outils pédagogiques usuels Modalités de contrôle des connaissances : évaluation a chaud par QCM
feuille émargement